Quelques conseils pour bien faire sa rentrée en 6e

Olivier Duputel, Professeur de SVT et Directeur des Études des niveaux 6° & 5° au Pensionnat Jean-Baptiste de La Salle à Rouen

 

 

  1. Pourquoi la 6ème est-elle une classe charnière ?

 

La 6ème est une classe charnière car elle marque l’entrée au collège. Dans la plupart des cas, cela signifie un nouvel établissement et la rencontre de nouveaux camarades. Beaucoup commencent à venir seul, à pied ou en bus : ils découvrent l’autonomie. Lorsqu’ils entrent en 6ème, à  11 – 12 ans, les élèves sont à un âge de transition. Ce ne sont plus des enfants et pas encore tout à fait des ados. Pour les professeurs, c’est agréable : ils lèvent le doigt et manifestent un intérêt prononcé pour les matières qui leur sont enseignées ! Depuis la réforme du collège, la marche entre le CM2 et la 6ème est cependant moins haute à franchir. Cela tient au fait que la 6ème n’est plus le début du cycle 4 (5ème/4ème/3ème) mais la fin du cycle 3 (CM1/CM2/6ème).

 

 

  1. Qu’est-ce qui change par rapport à la primaire ?

 

Tout d’abord la manière d’enseigner : les élèves passent d’un enseignant pour toutes les matières à un enseignant par matière. Ils doivent se familiariser avec leur nouvel emploi du temps. Ensuite les devoirs : certains écoliers n’ont jamais eu de travail à la maison ou assez peu. Au collège la situation change. Les professeurs vont donner du travail sans se préoccuper de ce qui est déjà dans l’agenda, dans les autres matières. Cela suppose d’apprendre à s’organiser.

 

  1. Quel impact notable la réforme du collège a-t-elle eu sur la 6ème ?

 

Depuis la réforme du collège, l’aide personnalisée (AP) est apparue en 6ème. Tous les élèves en bénéficie indépendamment de leur niveau scolaire, à raison de trois heures minimum par semaine. Cette aide s’effectue généralement au prorata de chaque matière. Ce nouveau dispositif peut prendre plusieurs formats : exercices personnalisés, travail en petits groupes ou demi-groupes,…

 

 

Quelques conseils aux parents :

 

  • Ne mettez pas trop la pression à votre enfant ! Il est normal de vouloir qu’il réussisse mais il est fondamental qu’il se sente bien dans son établissement. Rappellez-vous qu’il passe plus de temps au collège que chez vous. Pour cela, évitez de lui demander constamment s’il a eu une “bonne note aujourd’hui” ! Et s’il a eu une mauvaise note, expliquez lui que cela arrive, qu’on apprend de ses échecs et qu’on a le droit de se tromper. C’est d’autant plus vrai en début de 6ème où les élèves découvrent un fonctionnement très différent de la primaire. Ils peuvent vite être débordés par cette nouvelle organisation.
  • Pour aider votre enfant à faire face à cette nouvelle organisation, apprenez-lui à faire son cartable le soir et, les premiers temps, préparez-le avec lui. Adaptez également son emploi du temps à ses activités extra-scolaires qui restent essentielles pour son équilibre.
  • Aidez votre enfant à acquérir une bonne méthodologie de travail. La gestion de l’agenda avec des devoirs donnés par plusieurs professeurs, étalés sur la semaine voire le mois, n’est pas évidente au début. Incitez-le chaque soir à passer en revue les cours de la journée (d’abord en mémoire puis en se replongeant dans ses cahiers) et à regarder les matières qu’il verra le lendemain. Cela permet de réactiver le cerveau. Cette technique peut sembler longue mais elle permet au contraire de gagner du temps, surtout au moment des révisions pour les contrôles.
  • En début d’année, vérifiez les devoirs sans forcément être derrière votre enfant. Ne corrigez pas ses exercices sinon le professeur ne verra pas ce qu’il n’a pas compris. Contentez-vous d’un “dis-moi ce que tu as compris de cette matière” et lâchez progressivement en cours d’année, quand votre enfant aura acquis une bonne méthodologie de travail.

 

Trouvez
le Cahier du jour / Cahier du soir
adapté à votre enfant
Trouvez
le Cahier du jour / Cahier du soir
adapté à votre enfant