L’orientation

L’orientation est un passage obligé, mais dont on ne prend pas forcément conscience au collège. Il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on veut faire de sa vie lorsque l’on a entre 12 et 15 ans !

Pourtant, dès la 2de, on vous demandera de choisir une « orientation », c’est-à-dire de déterminer si :

  • vous pensez vous orienter vers une seconde générale et technologique (et dans ce cas, quelle voie ? littéraire ? scientifique ? économique ?).
  • vous vous destinez plutôt à des études courtes ou longues.
  • vous savez dans quel secteur vous souhaitez travailler.

Cela se fera de manière progressive, mais il vous revient, à vous, de faire preuve de curiosité et d’initiative. Car personne ne pourra faire à votre place ce travail de débroussaillage, d’enquête, même si, bien sûr, vous pouvez vous faire aider et demander des conseils : il s’agit de votre avenir.

À quoi sert l’orientation ?

Elle sert à vous aider à trouver le meilleur chemin pour parvenir à exercer le métier qui vous plaît, en fonction de vos capacités. Il s’agit bien là d’un projet éclairé, et de longue haleine.
Vous serez donc informés des procédures, en fonction de trois axes principaux :

  • connaissance de soi,
  • connaissance des formations,
  • connaissance du monde professionnel.

Les actions d’éducation à l’orientation vous permettront d’avoir par la suite une démarche active.

À quoi sert-il de savoir si tôt ce qu’on veut faire ?

Sachez qu’en 2de, vous devrez choisir votre orientation. Si vous n’avez aucune idée, même infime, de ce que vous souhaitez faire, vous serez dirigés dans la filière qui semblera le plus en adéquation avec vos résultats scolaires (vos matières « fortes »)… mais qui ne vous intéressera pas forcément !
Voilà pourquoi il est important de réfléchir à votre orientation : pour que quelqu’un d’autre que vous ne soit pas obligé de décider à votre place.
La réflexion autour de l’orientation est une liberté et un droit qui vous est offert.
Sachez en user intelligemment.

Comment déterminer ce que l’on veut faire plus tard ?

La connaissance de soi

La première chose à faire est de vous interroger.

  • Qu’aimez-vous faire dans la vie ?
  • Qu’est-ce qui suscite chez vous une poussée d’adrénaline : lire ? résoudre un problème (de maths, par exemple) ? travailler les matières premières ? convaincre votre interlocuteur ? voyager ? faire la cuisine ? dessiner ?
  • Qu’est-ce qui, selon vous, est le plus important : gagner de l’argent, ou faire quelque chose qui vous plaît ?
  • Aimez-vous étudier ? Seriez-vous disposé à faire des études plutôt longues, plutôt courtes, pas d’études du tout ?
  • Aimez-vous le contact et les rapports humains, ou êtes-vous plus à l’aise seul ?
  • Êtes-vous plutôt directif ou suiveur ?

Il est important que vous connaissiez bien votre profil, votre caractère, vos goûts, vos envies, car toutes ces questions et réponses constituent un faisceau convergeant vers un, deux ou trois points.
Il est évident que vous ne saurez pas immédiatement ce que vous voulez faire plus tard. Mais il est très important de savoir ce que vous ne voulez pas faire. C’est un bon point de départ !

La connaissance des formations

Avant de savoir quel métier vous souhaitez exercer, il faut que vous ayez une vision panoramique des métiers existants.
L’erreur serait de vous cantonner aux professions exercées par les personnes de votre entourage. Ce sont des univers certes rassurants, parce que connus, il n’empêche que vous n’avez pas forcément la même vocation que vos proches.
Alors ayez une démarche active. Pour vous renseigner, plusieurs moyens :

Les forums, les salons

Votre collège organise normalement des rencontres entre les parents d’élèves et les élèves, afin que les uns puissent faire découvrir leur métier aux autres. C’est une excellente initiative, qui va élargir votre champ de connaissances. Vous découvrirez des métiers, des branches, des fonctions dont vous n’aviez pas idée qu’ils pouvaient exister. Alors surtout, rendez-vous à cette rencontre. N’oubliez pas qu’elle est organisée dans votre intérêt, pour vous rendre service.
Par ailleurs, il existe des salons des métiers, des forums, des rencontres, des émissions, des ouvrages… Bref, ce n’est pas la possibilité de se renseigner qui manque !

La recherche par branche

Il est possible que ce soit la branche, plus que le métier en lui-même, qui vous attire. Vous pouvez alors entreprendre des recherches (sur Internet, par exemple), pour vous renseigner sur les métiers que l’on trouve dans cette branche.
Prenons un exemple : dans la branche de l’édition (donc qui a trait avec le livre et le multimédia), vous trouverez :

  • des éditeurs ;
  • des commerciaux ;
  • des contrôleurs de gestion ;
  • des analystes ;
  • des publicitaires ;
  • des RH ;
  • etc.

Ainsi, dans une même branche, on retrouve différents corps de métier. Ce constat permet d’illustrer le propos suivant : tous les chemins mènent à Rome. Et pour travailler dans les livres, il n’est pas nécessaire d’être auteur ou éditeur !

Voici une liste non-exhaustive des branches les plus connues.

  • Les métiers du net et du multimédia
  • Les métiers du multimédia
  • Les métiers du droit
  • Les métiers de l’enseignement
  • Les métiers des langues
  • Les métiers de la finance
  • Les métiers sans le bac
  • Les métiers de la publicité
  • Les métiers de la communication
  • Les métiers de l’humanitaire
  • Les métiers de l’édition
  • Les métiers du paramédical
  • Travailler à l’étranger
  • Les métiers de la comptabilité
  • Les métiers du patrimoine et du marché de l’art
  • Les métiers du marketing
  • Les métiers de l’aéronautique
  • Les métiers de la banque
  • Les métiers du spectacle
  • Les métiers de la chimie et de la biologie
  • Les métiers des ressources humaines
  • Les métiers de l’audiovisuel
  • Les métiers du médical
  • Les métiers de l’assurance
  • Les métiers de la grande distribution
  • Les métiers de l’hôtellerie-restauration
  • Les métiers de l’architecture et de la décoration
  • Les métiers des transports et de la logistique
  • Les métiers de l’immobilier
La recherche par métier

Il est possible que vous ayez une idée très précise du métier que vous souhaitez exercer plus tard. D’une certaine manière, vous avez une longueur d’avance sur les autres, car vous pouvez déjà vous renseigner sur les études à suivre pour y parvenir.
Si par ailleurs, vous avez déjà conscience de vos capacités et de vos limites, vous pourrez très en amont déterminer si ce métier est fait pour vous… ou pas !
Quoi qu’il en soit, savoir assez tôt la profession que vous voulez exercer peut faciliter vos chances d’y parvenir : on travaille toujours mieux quand on a un but, que l’on sait ce pour quoi on travaille !

La connaissance du monde professionnel

Votre première expérience du monde professionnel se fera grâce au stage obligatoire.
Profitez-en pour explorer des univers qui vous passionnent ! Pour poser toutes les questions que vous vous posez, et auxquelles personne n’a su donner de réponse ! Pour tourner dans les différents services de l’entreprise, et voir ce qui vous convient le plus. C’est votre chance, ne la gaspillez pas.
Vous découvrirez peut-être que finalement, ce métier n’est pas fait pour vous, ou, au contraire, que vous adorez ce secteur et voulez y travailler à tout prix.
Quoi qu’il en soit, vous aurez peu d’occasions de découvrir ces univers professionnels de façon aussi libre. En effet, sitôt que vous serez étudiant, le stage sera déjà une expérience professionnelle, où l’erreur peut être sanctionnée de différentes façons (non-reconduction du stage, mauvaise impression, mauvaise recommandation, etc.).

http://eduscol.education.fr/D0095/eao-ref-college.htm

http://www.letudiant.fr/etudes/orientation.html

Trouvez
le Cahier du jour / Cahier du soir
adapté à votre enfant
Trouvez
le Cahier du jour / Cahier du soir
adapté à votre enfant